Le premier ouvrage sur le coaching du travail est disponible en ligne !

Le travail n’est pas une maladie, mais ça se soigne.

A l’heure où le thème du travail est bousculé par la révolution numérique notamment, il est urgent de réconcilier le travail et le désir. Tel est le propos de ce premier ouvrage consacré au coaching du travail, d’ores et déjà disponible en ligne !

Alors que le travail constitue un facteur d’identité sociale et d’autonomie matérielle, le désir est en effet cantonné à d’autres aspects de l’existence : sexualité, culture, loisirs etc. Or, le désir est à la base de la construction de l’individu, il est également le fondement de sa dimension d’acteur économique. Mais faute de le savoir et d’appréhender pleinement le désir, la vie professionnelle est détachée de la vie inconsciente et est trop souvent vécue comme un échec, au mieux comme une fatalité ou un pis-aller. Autrement-dit, quand arrive le temps de la décision – orientation, changement, évolution, réinsertion… – la question du désir véritable n’est jamais posée.

Paradoxalement, il n’existait pas de spécialité capable de prendre en charge le malaise individuel face à la question du travail. Désormais, le coaching du travail soutenu par la psychanalyse appliquée est une solution innovante, positive et efficace pour accorder enfin l’activité professionnelle au désir du sujet.

Ainsi, si le travail n’est assurément pas une maladie, nous devons lui accordons toute notre attention.

« Le travail n’est pas une maladie, mais ça se soigne », un ouvrage de Christophe Nagyos, aux éditions chapitre.com, 2016. Prix : 10,99 € en version numérique (epub ou pdf), et 15 € en version papier.

Disponible directement sur Chapitre.com, fnac.com ou amazon.fr ou commandez-le à votre libraire.

© Christophe Nagyos février 2016

 

4 Comments

  1. Liodenot Nelly
    15 mars 2016
    Reply

    C’est dans ce moment de suintement d’un monde qui croyait avoir pu dominer la précarité qu’arrive ce livre de Christophe Nagyos. Il dit en substance que « le travail c’est la santé », à condition d’être orienté par le désir. C’est une nouveauté dans ce pays où l’on réforme sans originalité ce qui peuple pourtant déjà les caves du château de Moulinsart, ou pire a déjà disparu des les oubliettes d’un monde qui sort du leurre et s’enlise en s’accrochant aux sables mouvants de l’Histoire. La France fait une tête d’enterrement, ressuscite de vieux démons, certains en « exclavagisent » d’autres, et beaucoup « s’exclavagisent » eux-mêmes.
    Ce livre amène un espoir certain à ceux qui décident d’oser mettre en jeu leur désir. Il y va donc de la santé de chacun.
    Espérons que nos responsables politiques sclérosés à l’extrême y jettent un œil. Souhaitons que, comme tout un chacun, ils pensent eux-mêmes à se faire coacher de cette manière, afin de sortir de la position de l’homme d’appareil pour embrasser la position de sujet. Merci pour ceux qui travaillent.

    Nelly Liodenot

  2. Christian
    11 mars 2016
    Reply

    Le bonheur au travail existe t’il ? Alors que de plus en plus de salariés éprouvent une souffrance ou un malaise face à la perte de repères dans leur milieu professionnel, Christophe Nagyos nous livre un formidable message d’espoir dans son dernier ouvrage. Basé sur son expérience de coach au travail, il nous démontre qu’il est possible de s’épanouir dans son activité professionnelle, surtout lorsqu’arrive le temps des choix. Merci pour cet ouvrage qui aide à libérer le désir!

  3. Anita M.
    11 mars 2016
    Reply

    Dans son livre Le travail n’est pas une maladie, mais ça se soigne, Christophe Nagyos propose d’entendre les « maux » et les « mots » du travail au même titre que les autres blessures du corps et de l’âme dans le but de faire émerger un désir professionnel, quand il était absent et faire en sorte que travail devienne plaisir. et c’est possible ! Merci pour votre démarche innovente et efficace.

  4. 9 mars 2016
    Reply

    Merci pour votre ouvrage, qui m’ouvre des perspectives nouvelles dans ma pratique de psychologue du travail et de coach. Vous remettez le désir au coeur de la démarche d’accompagnement, et proposez une approche novatrice. Le coaching du travail semble promis à un bel avenir ! Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *